Articles avec #a voir... tag

Publié le 15 Novembre 2013

Salle OESIA. Rd point de la Chassetière. 37390 - NOTRE DAME D'OÉ.

Dimanche 17 novembre 2013 - 15h

Entrée libre


Déjà trois saisons que  l’Atelier des Arts de Chanceaux sur Choisille et la ville de Notre Dame d’Oé s’associent pour proposer une conférence consacrée à la peinture ( Cézanne, Matisse...)

Karin de Cassini, diplômée de l’école du Louvre, sait passionner l’ensemble de son auditoire et emmène petits et grands découvrir l’envers des tableaux.

Le musée se déplace à nouveau à Oésia avec pour invité cette année Eugène Boudin. Précurseur de l’impressionisme, il est notammement connu pour ses peintures marines mais surtout ses ciels tous aussi uniques que magnifiques

 

boudin-eugene.JPG

Voir les commentaires

Rédigé par L'Atelier du Studio Célanie

Publié dans #à voir...

Repost0

Publié le 19 Mai 2013

NE REVEZ PAS L'ART,VIVEZ LE!

L'Imprimerie - 35 rue Bretonneau- Toursaffiche expo celanie-valid1

Exposition des travaux des élèves de l'atelier Célanie

1er et 2 juin 2013,  10h-20

 

LUMIERES MAROCAINES

Le Château de Tours 

jusqu’au 16 juin 2013

les œuvres des quatre artistes marocains, Noureddine Tilsaghani, Mohamed Boustane, Nadia Ouriachi et Ilyass Triba, respectivement photographe, peintre et calligraphe. Cette prestation rentre dans le cadre des échanges entre la mairie de Tours et la Fondation Dar Bellarj à Marrakech.imager.php.jpg  

 

DISEGNO et COULEUR

Musées  des Beaux-Arts de Tours 16 mars au 27 mai 2013

Dessins italiens et français du XVIe au XVIIIe siècle.

 Un très bel ensemble réunissant 75 dessins italiens et français du XVIe au XVIIIe siècle appartenant aux Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique à Bruxelles, sera prêté généreusement au musée des Beaux-Arts de Tours, première institution française à être associée aux grandes expositions de dessins organisées par les musées de Bruxelles depuis 2005.EXP_IMAGE_2_8_1362399216.jpg

Voir les commentaires

Publié dans #à voir...

Repost0

Publié le 12 Mars 2013

Exposition du 28 novembre 2012 au 30 mars  2013

 

L'Adresse Musée de La Poste - Paris

Au-delà du Street art

Exposition du 28 novembre 2012 au 30 mars  2013
galerie du messager

84Cette exposition propose aux visiteurs de découvrir les évolutions de cet art urbain.
Après une évocation historique du mouvement en France au travers de photographies et d'oeuvres de pionniers - notamment Ernest Pignon-Ernest et Gérard Zlotykamien - l'exposition se poursuit avec les créations de 11 artistes : Banksy, C215, Dran, Invader, L'Atlas, Ludo, Miss. Tic, Rero, Shepard Fairey, Swoon et Vhils.
6 d'entre eux ont spécialement réalisé une installation pour cet évènement : C215, L'Atlas, Ludo, Miss. Tic, Rero et Vhils.

Au total plus de 70 oeuvres sur des supports très éclectiques : panneaux de signalisation, toile, palissades de bois, linoléum, boîtes aux lettres, tôle, fragments d'affiches, sont exposées.
Pochoir, peinture aérosol, mosaïque, scotch, fusain, papier découpé, résine, aquarelle...sont autant de techniques et de matériaux utilisés aujourd'hui par ces artistes.

Des vidéos montrent les artistes en action et des vitrines présentent le matériel de certains dans l'exposition.

 

Des univers et des thèmes très différents se côtoient : travail sur la pixellisation pour Invader, dénonciation de la manipulation médiatique et de l'omniprésence publicitaire pour Shepard Fairey, critique de la société et humour noir pour Dran, créatures hybrides avec Ludo, portraits grandeur nature pour Swoon, boussole et labyrinthes calligraphiques avec L'Atlas, travail sur la négation avec Rero, jeux de mots et poétisation avec Miss. Tic, portraits de C215, visages creusés dans la matière pour Vhils et, l'énigmatique Banksy, légende du Street art à l'identité secrète.

 

exposition-street-art

Enfin un musée qui affiche son intérêt pour le street art, l'un des plus importants mouvements artistiques depuis plus de quarante ans ! Et là, pas besoin de discours, les œuvres parlent d'elles-mêmes ! En témoigne cette vivifiante exposition qui présente, côte à côte, les œuvres d'artistes français et étrangers, pionniers, stars ou figures montantes comme Miss.Tic, Jef Aérosol, Invader, Banksy, C215 ou Rero… et bien d'autres ! Coups de cœur en grands formats pour l'Américain Shepard Fairey qui dénonce les manipulations médiatiques à travers des pochoirs inspirés de la propagande politique ; pour le Portugais Vhils et l'Américain Swoon et leurs portraits humanistes, inventifs et géants !

Bénédicte Philippe

 

Les partenaires de l'exposition sont :

 


Voir les commentaires

Rédigé par L'Atelier du Studio Célanie

Publié dans #à voir...

Repost0

Publié le 12 Mars 2013

Avoir

Exposition Jean Gilles Badaire
Des Folles pour Les Fleurs du Mal -16 mars - 21 avril
vernissage 16 mars à partir de 18h
 
Chapelle Sainte Anne
Square Roze (juste derrière le café Jean Bar )
37000 Tours
vend, sam, dim 14h - 20h
sur rdv 0247371099- cleanne@numericable.fr

 

jgbadaire.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par L'Atelier du Studio Célanie

Publié dans #à voir...

Repost0

Publié le 17 Mai 2012

www.xaviercelanie.com

394282_3597498850357_1060059838_3260225_1921005928_n.jpgExposition :
Du 25 mai au 17 juin 2012
Jours et horaires d’ouverture : Du vendredi au dimanche – 15h > 18h00
Vernissage le 25 Mai à partir de 18h30
Entrée libre
L’Annexe, Centre d’Art des Rives
36 bis, rue de Rochepinard
37550 Saint-Avertin
Tél. : 02 47 71 98 76

 


Agrandir le plan

 

Black Pantheon est une galerie de portraits des figures emblématiques de ma jeunesse, ils sont presque tous Afro quelque chose. Vous n’y trouverez ni Martin Luther King ni Mohamed Ali, ni Nelson Mandela, peut-être Mickael Jackson enfant. En fait il s’agit de personnalités qui ne sont pas complétement passées au statut d’icônes, d’intouchables. Cela peut-être aussi des personnalités oubliées, négligées. Il y a beaucoup d’artistes et de sportifs, puisque étant jeune c’était ceux auquels je prêtais le plus d’attention, Kareem Abdul Jabbar, Mister T, Grace Jones, Charles Mingus, Desmond Tutu… Ce sont aussi des noms sur lesquels j’ai mis des visages qui faisait partie de l’ambiance culturelle et politique de l’époque, comme Aimé Césaire, Frantz Fanon ou encore Thomas Sankara. Enfin ce sont aussi des découvertes au fil de mes recherches, comme Henrietta Lacks, ou Dorothy Height.
Ce panorama rassemble de manière non exhaustive un pan de la culture et de l’histoire de l’humanité qui me tenait à cœur de représenter. Ces personnes présentent des qualités souvent exceptionnelles, mais le plus souvent aussi une volonté immense et un regard perçant.

 » Le travail de Xavier Célanie est comme le mélange d’un épisode non diffusé de spider man et d’un fragment de la chapelle sixtine présenté dans un Luna park. Le travail d’illustration, de peinture et de dessin de Xavier Célanie est le résultat d‘une digestion de références multiples qui couvrent divers courants et époques: urbain, alternatif, populaire, poétique et classique.

La donnée stable, c’est que cet artiste atypique aime plus que tout les pieds de nez, la provocation et l’impertinence.
C’est nous qu’il représente, « menteurs, voleurs, assassins». Notre nature profonde dans un monde sous contrôle. Les personnages qu’il esquisse sont moches, ringards, poilus, âgés, sans concessions, tellement vrais qu’ils nous séduisent et quelque part nous dérangent.

A la croisée des arts et des époques, Xavier Célanie nous présentera à L’Annexe une exposition certainement déroutante dans sa forme et dans sa mise en scène, qui nous permettra, sur le fond, de remettre en question notre capacité à lire le monde tel qu’il est. Et surtout d’y prendre part. »

Voir les commentaires

Rédigé par L'Atelier du Studio Célanie

Publié dans #à voir...

Repost0

Publié le 21 Mars 2012

A voir absolument, cette superbe exposition qui réunie Trois artistes Tourangelle.

Une proposition ludique et pertinente qui nous reconcilie avec l'art contemporain!


 

 

 

"Marion Franzini, Natacha Testier et Marie Thouin se sont rencontrées il y a une dizaine d'années à l'école des Beaux-Arts de Tours. Elles venaient de Normandie, de la Mayenne, de Seine-et-Marne mais ont choisi de rester en Touraine. Aujourd'hui, les trois jeunes artistes œuvrent au sein du collectif Media Tomé aux ateliers de la Morinnerie à Saint-Pierre-des-Corps. Et pour la première fois, elles s'associent dans une performance artistique commune au château de Tours. « Nous avons relevé beaucoup de corrélations dans nos pratiques respectives. Ghislain Lauverjat nous a incitées à monter une expo toutes les trois », résume Marion Franzini. « Beaucoup de nos pièces ont été réinventées pour l'expo, notre idée première étant une réalisation in situ. Tout a été conçu par rapport aux pièces du château » ajoute Marie Thouin.

Chacune a sa spécialité, bien qu'aucune ne soit cantonnée à une forme d'expression. Mais pour ce mélange des genres au service d'une seule œuvre, le trio s'est joué des matières, laine, tissus, bois, fer, verre, qu'il a secoué dans son shaker. Ces trois drôles de dames, comme le montre l'affiche très « Charlie's Angels » de l'expo ont imaginé un cheminement à partir de matériaux bruts. Le résultat est une synthèse de talents mis en scène dans une installation éphémère. Surprenante, drôle et séduisante. Salle après salle, le visiteur se laisse guider au gré du parcours poétique que les trois artistes ont concocté. D'ailleurs, le visiteur est appelé à participer car dès la première salle, il doit franchir une forêt de guirlandes de tissus et de matières de lambeaux et de déchirures, qui contraste avec l'ordre qui règne dans la pièce d'à-côté… Mais au fait pourquoi ce titre « Hop pop up » ? « Parce qu'il induit une spontanéité, un mouvement rapide, un changement de lieu d'état… »"

 

Pascal Landrépour la NR
Du mardi au vendredi de 14 h à 18 h ; samedi et dimanche de 14 h 15 à 18 h. Entrée libre. Jusqu'au 25 mars. 25, avenue André Malraux, Tours.

Voir les commentaires

Rédigé par L'Atelier du Studio Célanie

Publié dans #à voir...

Repost0

Publié le 13 Février 2012

Du 7 mars au 5 août 2012

La Cinémathèque française 51 rue de Bercy - 75012 PARIS 

 

 

Tim Burton, l'exposition

L’événement autour de Tim Burton à la Cinémathèque française est non seulement l’occasion jubilatoire de revoir tous ses films (dont ses courts-métrages les plus confidentiels) mais aussi, grâce à l’exposition majeure conçue par le MoMA à New York en 2009 et accueillie ici ce printemps, de découvrir ses talents de dessinateur, peintre, vidéaste, photographe, inventeur de sculptures bigarrées et stupéfiantes.

> Présentation par Matthieu Orléan

> L'exposition pour les groupes scolaires

> L'exposition pour les groupes adultes

 

Tim Burton à la Cinémathèque

Signature le dimanche 4 mars
Tim Burton signera le catalogue de l’exposition et le livre The Art of Tim Burton de 14h00 à 16h30.

Master Class le lundi 5 mars à 15h
Salle Henri Langlois et retransmission en salle Georges Franju.

Abonnés Libre Pass : 5 €, ventes uniquement sur place à la Cinémathèque française  le dimanche 29 janvier à 11h.

Tout public : 10 €, ventes uniquement sur fnac.com à partir du mercredi 8 février, 12h.

 

Les projections

Tous les films de Tim Burton seront programmés
ainsi qu’une sélection de films choisis par lui, reflétant son imaginaire. Un univers indiscutablement personnel, un monde évoquant un cauchemar enfantin imprégné des leçons de l’expressionnisme allemand et des séries B hollywoodiennes de terreur. Rejeton illégitime d’Edgar Poe et de Walt Disney, Tim Burton aime les fantômes, les super-héros, les extraterrestres, les cinéastes navrants et toutes sortes de créatures émouvantes et macabres, parias et laissés pour compte par la société aseptisée des adultes.

> Intégrale Tim Burton

> Carte Blanche à Tim Burton

> Cycle Jeune public : "Monstres !"

Les rencontres et conférences

Outre la Master Class Tim Burton, la Cinémathèque vous propose une série de conférences, un colloque, des projections de films réalisés par des étudiants en animation, une "Expérience-cinéma" ainsi qu'une table-ronde avec Philippe Rousselot, chef-opérateur sur La Planète des singes, Big Fish et Charlie et la Chocolaterie.

> Les conférences

> L'Expérience-cinéma : Une rencontre exceptionnelle avec Rick Heinrichs, Directeur artistique et Chef décorateur, qui commentera sa collaboration avec Tim Burton, à partir d'extraits de films et de documents de travail.

> Colloque "Tim Burton : horreurs enfantines" : 2 journées de colloque pour étudier l'œuvre de Burton dans sa double filiation à l'horreur et à l'enfance.

 

Horaires : 

Lundi, mercredi à vendredi  :12h-19h.

Week-end, jours fériés et vacances scolaires 

(14 au 29 avril et 4 juillet au 5 août) : 10h-20h.
Nocturne le jeudi jusqu’à 22h.

Fermeture le mardi et le 1er mai.

 

Tarifs :

Plein tarif : 11€*
Tarif réduit : 8€50*
Moins de 18 ans : 5€50*
Forfait expo + musée : 13€*

Voir les commentaires

Rédigé par L'Atelier du Studio Célanie

Publié dans #à voir...

Repost0

Publié le 9 Octobre 2010

fiac2010.jpg

 

 

Adhérer à l' association culturelle de l'Atelier du Stuido Célanie permet de pratiquer et de progresser grace au cours de dessin et de  peinture. Mais il est également  important de visiter des expos et des musées pour évoluer dans son gout, etoffer ses connaissance et se divertir.

Témoignez sur le blog par vos commentaires ou réaliser des reportages photo sur les expos que vous avez aimée ou non pour les faire partager aux autres adhérents.

Voir les commentaires

Rédigé par L'Atelier du Studio Célanie

Publié dans #à voir...

Repost0

Publié le 9 Octobre 2010

 

Du 22 septembre au 24 janvier 2011, le Grand Palais accueil Monet, l'exposition aux 180 chefs-d'oeuvre. L'événement culturel de la rentrée pourrait bien battre des records d'affluence et atteindre les 800.000 visiteurs.

 

Exposition incontournable! mais attention à l'affluence, pensez à reserver votre place et eviter les visites pendant les we et les vacances!

 

bon courage!

n'hesitez pas à laisser votre commentaire...

Voir les commentaires

Rédigé par L'Atelier du Studio Célanie

Publié dans #à voir...

Repost0

Publié le 29 Septembre 2010

Jean-Michel Basquiat dans son atelier de Great Jones Street, New York, 1985 deva

BASQUIAT

 

15 octobre 2010 - 30 janvier 2011

Cette rétrospective est présentée à l’occasion du cinquantième anniversaire de la naissance de l'artiste. C'est la première de cette envergure en France.

D’origine portoricaine et haïtienne, né en 1960 à Brooklyn dans l’Etat de New York et mort à New York en 1988 à la suite d’une overdose à l’âge de vingt-sept ans, Basquiat appartient à la génération des graffiteurs qui a brusquement émergé à New York à la fin des années 70. En 1977, il commence à signer ses graffitis du nom de SAMO (pour « Same Old Shit ») accompagné d’une couronne et du sigle du copyright. Au cours de sa fulgurante carrière, sa peinture passe de la rue au tableau.

basquiat01.jpg



Son univers mélange les mythologies sacrées du vaudou et de la Bible en même temps que la bande dessinée, la publicité et les médias, les héros afro-américains de la musique et de la boxe, et l’affirmation de sa négritude. Il définit ainsi une contre-culture urbaine, underground, violente et anarchique, pétrie de liberté et de vitalité. En 1982, Basquiat est invité à participer à la Documenta 7 de Kassel en Allemagne. L’année suivante, il est le plus jeune et premier artiste noir à exposer à la Biennale du Whitney Museum of American Art à New York.

À partir de 1984, il réalise en commun des peintures avec Andy Warhol jusqu’à la mort de ce dernier en 1987.S’étant toujours défini comme un peintre influencé par son environnement urbain quotidien, les racines de sa pratique «expressionniste primitiviste» sont à trouver du côté d’une peinture européenne d’après-guerre, celle de Jean Dubuffet, réfractaire à l’«asphyxiante culture» ou celle de Cobra, ainsi que du côté de la grande tradition américaine de Robert Rauschenberg à Cy Twombly. Après sa mort prématurée en 1988, il laisse une œuvre considérable habitée par la mort, le racisme et sa propre destinée. Sa vie brûlante et explosive, mêlant le star-système et la révolte, a inspiré en 1996 le film « Basquiat » du peintre et cinéaste Julian Schnabel. En 1984, le musée d’Art moderne de la Ville de Paris avait déjà présenté Jean-Michel Basquiat dans une exposition collective consacrée au mouvement de la Figuration Libre France/USA, aux côtés de Robert Combas, Hervé Di Rosa, Keith Haring.

Cette rétrospective composée d’une centaine d’œuvres majeures (peintures, dessins, objets) provenant de nombreux musées et de collections particulières américains et européens, permet de reconstituer le parcours chronologique de l’artiste et de mesurer son importance dans l’art et dans l’histoire de l’art au-delà des années 80.

L’exposition Basquiat a été conçue par la Fondation Beyeler à Bâle - où elle a d'abord été présentée (9 mai - 5 septembre 2010) -, et organisée en collaboration avec le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris. C'est la première exposition de cette ampleur jamais consacrée à Basquiat.

 

basquiat02.jpg

 

 

Commissaire général de l'exposition : Fabrice Hergott

Commissaires : Marie-Sophie Carron de la Carrière, Dieter Bucchart

Voir les commentaires

Rédigé par L'Atelier du Studio Célanie

Publié dans #à voir...

Repost0